mardi 1 mars 2011

Notre émission du 2 mars: Qu'est-ce qu'un Twonky? ou ces films qu'on est pas certain qu'ils existent



"Macguffin". "Jumping the shark". "Alan Smithee", "ret-con"
Vous êtes familiers avec ces termes? Si vous êtes cinéphiles, fort probablement. Pour les néophytes: ces mots, ce sont des néologismes associés au monde du cinéma et de la télévision qui ont depuis intégrés le vocabulaire de la culture populaire. Ils sont par ailleurs hautement porteurs de sens.
Après avoir vu le film dont nous parlerons cette semaine, nous avons décidés de créer notre propre néologisme, le Twonky. Qu'est-ce qu'un Twonky? C'est ce film que vous avez vu jadis et dont vous n'êtes absolument pas certain de l'avoir vraiment vu. Vous ne connaissez pas le titre et les détails de l'histoire sont flous. Vous étiez sans doute jeune, somnolant ou saoul quand vous l'avez regardé..ou les trois. Vous évoquez  quelques unes des rares scènes suspendues à votre mémoire à des potes cinéphiles, vous faites des recherches sur Internet...rien n'y fait. Absolument personne ne sait de quoi il en retourne. C'est un Twonky. Cette semaine, nous vous parlerons de nos grands Twonkys, dans l'espoir que nos auditeurs puissent nous fournir des infos. 
En l'occurrence, The Twonky (1953) est le titre d'une mystérieuse petite comédie de science-fiction que nous cherchions depuis des années à propos d'un homme dont la vie est gâchée lorsque ...sa télé prend mystérieusement vie et se déplace!  Notre curiosité provient d'un papier écrit par le réalisateur Don Coscarelli pour le site Ain't it cool news où il parle de la frousse que lui avait procuré le film quand il était petit, hanté par le souvenir d'une seule et unique scène, celle que vous voyez sur la photo du bas.
 
 C'est quand même épeurant, une télé qui monte les escaliers. Pendant des années, The Twonky a été LE  twonky de Coscarelli. Depuis son article, des curieux tels que nous cherchent le film, inexistant en Dvd et en VHS. Même Rick Trembles a fait un petit bijou sur ce film dans son Motion Picture purgatory. Il va sans dire que nous l'avons trouvé et nous l'avons vu pour vous.

Donc, cette semaine, nous vous parlerons aussi de The Twonky et de son réalisateur oublié, Arch Oboler. Qui était ce dernier? Bof. Il semble qu'il ait été la voix la plus importante de toute l'histoire de la radio, un scénariste, réalisateur, auteur, le créateur du premier film en 3-D. Un croisement hautement improbable mais fonctionnel entre Orson Welles et William Castle. Mais oh bon, le reste, on vous le garde pour l'émission, ici même. 



Twonkybuster: nous trouverons et détruirons vos Twonkys pour vous! Décrivez nous la scène qui vous obsède et nous trouverons le film d'où elle provient. Cliquez sur l'icône pour de l'aide.

4 commentaires:

  1. Bon il y a un un problème on dirait, je n'arrive toujours pas à accéder à l'émission.

    Y a moyen de faire quelque chose ? Sinon la santé ça va bono ?

    RépondreSupprimer
  2. Je souviens aussi très bien du film avec le gars en vidange; de plus je me souviens qu'il était le double du héros; étant une masse informe de cellule et de microbe, la communauté de vidanges avais trouvé un tout cohérent en s'inspirant de l'image du héros. Par contre, comme toi, je ne rappelle plus pantoute s'était quoi.

    Me semble, me semble que s'était dans un film d'antologie genre Really Weird Tales (TV 1987) et que j'avais vu ça à super écran, mais je ne suis vraiment pas certain...

    RépondreSupprimer
  3. Bonhomme! BONHOMME! Les sceptiques seront confondus osti! On va bientôt déflorer mon Twonky grâce à toi!!!!! Au moins, tu me confirmes que ce que j'ai vu existe bel et bien et je n'avais plus le moindre souvenir que c'était un doppleganger de vidanges (si jamais je pouvais même comprendre le principe à l'époque!

    RépondreSupprimer