jeudi 31 mars 2011

Notre émission du 9 Mars: Santa Sangre- Alejandro Jodorowski et les liens du sang

Il a fait pleuvoir des poules sur un de ses fils, assoiffé des dizaines de lapins dans le désert pour ensuite tous les manger et fait revivre la massacre des mayas en faisant exploser des grenouilles. Il a dépucelé langoureusement l'hymen du 4ième mur à une époque où le cinéma n'osait même pas s'en approcher. On sait qu'il a trois testicules et que Godard n'en a qu'une (il l'a dit). Il a inventé le western-peyotl (où du moins, il l'a exalté), le tir de Tarot cinématographique et le psychodrame sur pellicule. Ses films sont par la force des choses devenus des violentes créations collectives sous influence, des fantasmes communautaires et expérimentaux.  L'échec picaresque de son adaptation de Dune, qui fera à jamais fantasmer les cinéphiles, est devenu une des plus importantes sage métaphysique de la bédé, L'Incal..
Enfant terrible des late-nights showings, gourou pluridisciplinaire, icône de la contre-culture (à une époque où le terme avait encore une certaine pertinence), tout a été dit sur Jodorowski et on en fera jamais le tour. 
Mime, réalisateur, poète, dramaturge, auteur de bédé, guérisseur, père expérimental;  l'existence de l'homme est une suite ininterrompue de créations. Il se qualifie lui-même de psycho-magicien. Si le terme lui va plutôt bien, au final, Jodorowski n'est rien de moins qu'un authentique mystique. The Real deal. Sans édulcorant.
Il va sans dire que pour son passage à Montréal, prenant des véritables airs de célébration occulte, le 7ème veut être de la fête. Nous ne pouvions pas ne pas parler de Jodo. Il est directement une de raisons de l'existence de notre émission. Nous avons donc décidé de parler tout simplement de l'homme, de son œuvre et de son film que nous ne connaissions pas du tout, Santa Sangre

Film d'horreur psychodramatique sur les liens du sang sous toutes des formes, il laisse dans la conscience du spectateur un arrière-goût ferrugineux de cunnilingus prodigué durant la mauvaise (la bonne) période. 
 Quel bonheur de plonger goulument notre langue, le temps d'un brève heure cette semaine,  dans cette plaie béante et nourricière qu'est Santa Sangre.
La magie existe, c'est indiscutable. La preuve: Jodorowski sera à Tout le monde en parle ce soir. C'est pas weird ca les aminches! La vie est pleine de mystères improbables!

Aucun commentaire:

Publier un commentaire