mardi 29 novembre 2011

Ken Russell: Bye bye black bird!


Merci, Ken Russell, 
Pour les nombreuses leçons de cinéma et de désobéissance que vous nous avez donné. Merci Mr.Russell, pour l'indicible humanité de THE DEVILS, la chaleur d'une scène de lutte dans WOMEN IN LOVE, celle d'une nuit d'orgie dans GOTHIC, pour votre amitié avec Oliver, que j'imagine être le Klaus Kinski de votre Werner Herzog, pour avoir refait la tragédie grecque avec un Pinball machine...
 
Et surtout, surtout, merci pour les pérégrinations intérieures du Dr.Jessup dans ALTERED STATES. 
Oliver vous attend quelque part avec une grosse pinte (que dis-je, une dizaine de stout dont la broue sont des nuages gorgées de tempêtes...

Jim et Francis

Aucun commentaire:

Publier un commentaire