mardi 2 février 2010

Geek Chronique no.28: Ya poozers! Kilowog is for real!


Je m'adresse ici à l'absolu néophyte de pop culture, au geek récalcitrant et à Marc Cassivi.

Je vous présente Kilowog. C'est un natif de la planète Bolovax Vik. Il est l'entraîneur en chef des Green Lanterns, le drill sergent si vous voulez. Il est énorme, il est très fort, sa voix tonitruante l'est encore plus et tous Green Lanterns formés par le bonhomme sont des soldats-policiers inter galactiques accompli. Ce n'est pas pour rien qu'il pousse les "poozers" (les bleus) à fond. Il peut, quand le besoin l'exige, effrayer même le plus stoïque de ses agents.

C'est un grand vivant. Il vient d'une culture où la vie communautaire et familiale tient lieu de religion et de philosophie. C'est un individu d'une grande intelligence, qui cache son raffinement sous une attitude parfois faussement autoritaire. Imaginez la torture que ça doit être pour lui d'être le dernier de sa race, d'avoir perdu sa famille et d'avoir à storer dans sa bague verte l'essence des milliards d'individus décédés. Les bagues vertes que les Green Lanterns portent tous au doigt, à la fois le badge et l'arme de ce corps policier, sont capable de générer des constructions lumineuses vertes et solides qui sont limitées par deux choses, l'imagination et la Volonté de l'officier. Imaginez la volonté du bonhomme; l'essence de milliards d'individus gardées dans l'intelligence artificiel dans sa bague par sa strict volonté.


Pour moi, Kilowog est le plus attachant des personnages de la mythologie de Green Lantern. Un film sans lui serait un peu triste. Même écrit par un tâcheron qui n'aurait compris qu'une infime partie du personnage, Kilowog a le potentiel de devenir un inoubliable personnage de cinéma.

Ben les aminches, un design préliminaire du personnage s'est inflitrée sur la toile aujourd'hui même...et le poozer en moi tremble d'admiration! Il ne lui manque qu'une voix!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire