mercredi 18 novembre 2009

Notre émission du 18 novembre: Que reste t-il de nos pornos?

POUR ÉCOUTER CETTE ÉMISSION CLIQUER ICI


Est-ce que la pornographie actuelle a encore une certaine valeur artistique? Sinon, peut-on considérer tout au plus son importance sociologique? La porn moderne, de plus en plus intense et vide, est le reflet tout a fait appropriée de notre époque. On assiste depuis quelques temps, avec la démocratisation de ce médium, à une atomisation de sa structure. À cette porno kinky et contestatrice des années 70, on oppose l'oblitération de la narration, du dialogue et de la mise en scène. C'est le triomphe de la gonzo.

Ceci dit, si une bonne part de la porno n'est plus excitante, elle n'a jamais été si hilarante, effrayante et divertissante dans son genre freak-show morbide pour sociopathe. C'est une industrie qui ne sait même plus si elle répond à des besoins et des paraphilies ou si elle les créés de toutes pièces. Pour le 7ème, avec ou sans la bite en main, c'est le pied!

La porno a eu le temps de rattraper l'horreur. Jamais Eros ne s'est confondu si totalement avec Thanatos. Sinistre constat? Je ne sais même pas car même la gonzo la plus absolue est bien peu de chose devant les vidéos personnelles qui pullulent sur Internet. Tout le monde a son truc. Obama aime les bubble butts, c'est bien connu. Et Sarkozy aime les blacks bien membrés.


Il y encore de faibles tentatives d'innovations. Je pense à la sublime et geek approved Mandy Morbid (sorte d'Anne Hathaway façon Tank Girl) qui prend l'industrie au mot et devient une horror porn queen qui baise avec des créatures lovecraftiennes et Sasha Grey (ce qui est sensiblement la même chose).

Je pense aussi à Buck Angel, cette jolie femme transgenre qui est devenue un biker fumeur de cigare qui ajoute une épaisseur de confusion au terme mangina. Question zen: est-ce que Buck Angel est une femme qui désire des hommes gais, un homme gai dans un corps de femme qui désire des hommes straights ou une femme straight dans un corps de gai qui désire des hommes straights? Je m'en crisse. C'est un homme avec un vagin, un vrai, qui fait des doubles p à qui mieux mieux et je suis bien!

Cliquez sur le carré rose de Buck Angel pour écouter notre émission de cette semaine...

Sinon, pour voir l'inévitable évolution de la porno, quand Éros et Thanatos seront officiellement indissociables :







1 commentaire:

  1. After doing some online research, I've ordered my first electronic cigarette kit at VaporFi.

    RépondreSupprimer