mardi 22 février 2011

Coin Culinaire : Dine at The Overlook...forever

Notre Chronique le Coin Culinaire est une "Contrepartie Convaincante" où l'on Critique la Cuisine Cinématographique Contemporaine Comme Celle de Comment ma mère aCCouncha de moi durant sa ménopause et Coeur Circuit.  

Voici notre premier extrait :
Les traditions sont des particularités sociales bien intéressantes. Que ce soit frapper les pots lors du Nouvel an ou enterrer un électroménager à chaque lune rouge, elles sont des actions de pensée magique qui hantent nos vies.
Une autre chose hantent particulièrement nos vies: Les napperons de restaurant.


(Le naperon Dutch Pantry, de l'excellence dans l'exécution.)


La composition du napperon est souvent faite par des spécialistes (ou des maestros, comme ils préfèrent être appelés) car le maniement de la disposition, de la clarté et de l'harmonie des éléments ne peut clairement pas être déléguée à un apprenti. L'équilibre doit se jouer entre la section "jeux", la sections "spéciaux" et la section "autres franchises" en plus d'être un excellent récipiendaire pour nos taches (ou "splotches") de sauce barbecue. L'art du napperon est décidément à considérer.


Que dire de l'accomplissment ultime dans le domaine de naperon? Que dire de ces génies fous qui ont conçu ces tranches de papiers qui transcendent le lieu de gastronomie lui-même? Que dire de ces artisans qui comprennent parfaitement que l'environment dans lequel les gens dînent est hostiles aux infâmes palais?


Aujourd'hui nous honorons ces gens. Nous honorons Shane Parker et son merveilleux naperon.


 (la grâce, la subtitilité, la composition, il est dommage que les gens qui y dînent meurent)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire