mardi 31 mars 2009

Notre émission du 1er avril: Les films du kiwi Geoff Murphy, UTU et QUIET EARTH

CLIQUER ICI POUR ÉCOUTER L'ÉMISSION
Au moment où la Nouvelle vague australienne (La dernière vague? Ha ha tu vois maman, un calembour référentiel!) s'achève, à la fin des années 70, la Nouvelle vague néo-zélandaise commence. Au pays du kiwi levant apparaît un réalisateur qui en sera sur bien des points ce que Peter Weir était pour l'Australie, Geoff murphy.
Maintenant tâcheron pour des films d'actions hollywoodiens, le réalisateur avait pourtant commencé en force avec des films hautement personnels et originaux, un peu à l'image de son comédien fétiche et collaborateur de longue date, Bruno Lawrence, vu en bas dans ses atours de dépression poste apocalyptique arborés dans le troublant QUIET EARTH. Wow. Freudien.Bien que la formule soit terriblement redondante, il faut admettre que Quiet earth est un film culte, hautement culte. Il fait même figure de grand solitaire dans un sous-sous-genre cinématographique déjà assez famélique, le film de Survivant à la Fin de Monde. Plus encore, il est à la Nouvelle-Zélande ce que Last Wave est à l'Australie, une réflexion métaphysique profondément ancrée dans les idéologies de sa culture nationale. On y reviendra dans l'émission.

En ce qui concerne UTU, plus coûteux film néo-zélandais de l'époque (alors que Quiet Earth avait à peine coûté 1 million), fresque historique opposant des renégats maoris à des colons anglais, on assiste littéralement à la naissance d'un genre, le Western-kiwi.
(Vous l'aurez deviné; on retrouve en hommage le personnage archétypal de Bruno Lawrence dans l'excellent film de zombie kiwi Undead. Comme si le héros de Utu s'était égaré dans un Peter Jackson de première époque!!!)
Très proche des films de Castellari et de Corbucci, c'est une magnifique histoire de vengeance , crépusculaire et désenchanté au possible. On y retrouve un étrange humour noir doublé de nombreuses ruptures de ton. Le western australien The Proposition doit de toute évidence beaucoup à ce film. UTU est aussi inoubliable grâce à ses comédiens fabuleux, dont le moindre n'est pas Zack Wallace. Véritable guerrier maori n'ayant jamais joué dans un film, on se prend à le comparer à David Gulpilil; il pourrait bien être l'incarnation à lui seul d'un certaine idée de tout son peuple.
Cliquez ici pour nous écouter.

1 commentaire:

  1. Still not playing Solitaire on your mobile device? Download From This Cool Link (Built for Android and iOS)

    RépondreSupprimer