lundi 23 février 2009

Une petite vite à propos des Oscars...

Surprenant hein? Pas ennuyant pour deux sous cette année; Hugh Jackman en feu et intemporel, quelques fabuleux moments (Phillipe Petit et l'Oscar en équilibre sur le menton, Mumbai au complet sur la scène, Danny Boyle qui imite Tyger), Slumdog Millionaire qui claire huit Oscars au lieu de The Strange case of Benjamin Button, Winslet qui devient Impératrice de la race humaine cette année et elle le mérite, Sean Penn qui donne pratiquement son Oscar à Mickey Rourke, des présentations pluri-céphales qui ont de la classe.

Mais la surprise, c'est l'Oscar donné à Okuribito de Yojiro Takita, alors que Waltz with Bashir était grand favori. On se rappelle que le film avait gagné le grand prix au Festival des films du monde de Montréal l'année dernière. 20 ans après La famille Yen et une demi-douzaine de Chambaras à son actif dont Ashura et les Ying Yang masters, Takita est le premier japonais à gagner un Oscar (si on exclu celui de Hayao Miyazaki pour Spirited Away qui n'avait pas gagné pour meilleur film étranger mais pour l'animation). Il y eu trois prix honorifiques au début des années 50 pour Kurosawa (Rashomon) et Inagaki (Miyamoto Musashi), mais la catégorie "meilleur film étranger" n'existe que depuis 56.


Yojiro Takita devient donc formellement et symboliquement le Kurosawa de son époque.

What a strange long trip it has been...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire