mardi 17 février 2009

Notre émission du 18 février: King Hu, Wuxia pian et Guro Guri

POUR ÉCOUTER L'ÉMISSION, CLIQUER ICI:
Il y a t'il en ce bas monde quelqu'un ne connaissant pas Guro Guri Turgeon? C'est un fait plutôt rare de nos jours. Pour ceux ne le connaissant pas (si vous fréquentez depuis peu ce blogue, la chose est quasi-impossible), je résumerai ainsi le bonhomme: dans une vie, il y a avant et après Guro Guri, rien de moins. Tout le monde devrait avoir un Guro Guri dans son existence.



Camarade de route, cinéphile hors de pair, Guro Guri vit son cinéma comme peu d'entre nous, en philosophe. Si on vous parle de lui en ce moment, c'est que l'homme est une manière de mentor, plusieurs fois mentionné dans notre émission, présence invisible et gonflé de sagesse. Plusieurs des films que nous avons couverts à travers les années, que ce soit en solo ou en duo, sont des découvertes qu'il nous a fait faire, qu'il nous a prêté, qu'il nous a offert. J'ai versé plus d'une larme "récalcitrante" de mâle en sa compagnie cinéphilique. Notre camaraderie couvrent des centaines d'heures passer au, avec et pour le cinéma.
Et aujourd'hui, c'est l'anniversaire de l'homme en question. Le 7ème tient à lui souhaiter bonne fête, comme il se doit. De nombreuses années de cinoche avec nous, mon pote. Oserai-je même le dire...Sheng ri kuai le!!!

Question de lui rendre hommage, nous couvrons cette semaine un genre cinématographique dont il est féru, le cinéma d'arts martiaux chinois, tout particulièrement le Wuxia pian (film de cape et d'épée chinois). Les films que l'on couvre sont de King Hu, celui qui fut sans conteste mais sans consécration digne de ce nom le Kurosawa de la Chine.


L'incontournable Come drink with me (1966), premier grand succès populaire du genre, avec la divine Cheng Pei-Pei, histoire de vengeance au féminin, pleine de grâce et d'humour. Un film fondateur.
On vous parle également de A touch of zen (1969). Une seule chose à dire dans ce blogue sur le sujet: mais pourquoi diantre est-ce que ce film n'est pas considéré comme un chef-d'oeuvre du patrimoine humain? Probablement le plus grand film du genre, sinon de toute la Chine, rien de moins, et pas l'ombre d'un dvd respectable... Vous pouvez nous écouter ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire