mercredi 7 octobre 2009

Notre émission du 7 octobre: Neverending Story et sa richesse occulte

CLIQUER ICI POUR ÉCOUTER L'ÉMISSION
Je me suis toujours demandé pourquoi Neverending Story n'a jamais eu droit à un culte plus grand. C'est à mon sens un film pour enfant étourdissant de profondeur, autant au niveau des thèmes que de l'imagerie hautement symbolique. Il est gratifiant pour l'enfant comme l'adulte, il stimule la contemplation et la réflexion métaphysique. Bref, il permet aux enfants de méditer sur des concepts d'une surprenante richesse, généralement peu abordés dans ce type de production.


Au delà de ce qu'il a récupéré du livre grandiose de Michael Ende portant le même titre, le film existe par lui-même, avec son propre langage. Petit, il créait à toutes les fois chez moi un mélange d'émerveillement et d'inconfort. Des années plus tard, le 7ème tente de comprendre cet effet, toujours aussi efficace. Est-ce qu'il y a quelque chose de subtilement disséminé dans la symbolique de Neverending story?


Disons simplement que les gens qui ont oeuvrés sur cette production étaient indubitablement initiés à certains concepts occultes. Ils connaissaient Aleister Crowley, la symbolique des arcanes majeurs du Tarot de Toth, ils étaient vraisemblablement familiers avec les grands courants de la sorcellerie au 20ème siècle. En apparence, le film nous parle de magie au sens le plus fantaisiste du terme. En profondeur, ce sont les idées le plus raffinées de Crowley, Austin Osman Spare, Kenneth Grant, Neil Gaiman, Grant Morisson et Alan Moore qu'on retrouve exaltées, à savoir que le Magie est une science de la manipulation du langage et des symboles, qu'il n'y a pas d'arcane, de conjuration, de sort plus puissant qu'une histoire et que le but ultime de tout sorcier est de se libérer des toutes contraintes, qu'elles soient morales, physiques ou spirituelles.



Nous parlerons de cet aspect du film à l'émission cette semaine, tellement subtil que ces effets potentiels se font sentir chez l'enfant a posteriori.

Le graphe eulérien de l'abbaye de Thélème sous Aleister Crowley, symbole de la puissance du Soi et de la capacité du sorcier à s'élever au niveau de Dieu. Le graphe suggère un infini qui est contenu. La devise de Crowley: Fait ce que tu voudras sera le tout de la loi...

L'Auryn, amulette sacrée dans le film et le livre, symbolisant précisément la même chose, selon le même principe eulérien. Ces mots ornent les serpents: Fais ce que tu désires






Aucun commentaire:

Publier un commentaire