mercredi 7 octobre 2009

Critique cryptique:Un Antichrist en mal de Possession part 2

Il aura fallu peu de temps pour que le renard pourri du triumvirat animalier (avec le corbeau crotté et la biche tremblante) de Antichrist devienne un mème internet considérable. Cette scène ridicule et étrange est d'ores et déjà consacrée et elle a déjà considérablement contaminée la(pardon à l'avance...) blogosphère (j'ai demandé pardon).

Chaos Reigns va devenir la phrase vide de film la plus drôle de l'année grâce à ce brave Lars. Je souhaite de tout coeur qu'il ait été tout au plus vaguement conscient du ridicule de la scène ou qu'il ait eu une légère volonté d'autodérision. Maintenant, même Obama se fait interrompre par le renard...



Bref, il est invitant de consacrer la chose. Je propose ceci...


De même qu'une série télé Jump the shark quand elle sombre dans le ridicule et se condamne , on devrait dire désormais qu'un film fait la même chose quand le Fox talks.


Exemple: For me, The Happening was "Fox talks" when Marky Mark decided to talk with a plant!

Je propose ça de même.

Dernier truc: Si on se base sur la formule algébrique du livre de Paul Piché permettant de calculer les récurrences culturelles (Déjà Vu, la formule (2(x -80)+45) de notre inconscient collectif? aux éditions michel brûlé inc) en considérant l'exponentielle de son calcul, Antichrist devrait être la répétition d'un film de septembre 1973. Qu'est-ce qui sortait précisément à ce moment là? Don't look now de Nicholas Roeg. De quoi parlait l'engin? Un couple qui perd son enfant dans un accident pendant une baise torride et particulièrement graphique cherche à panser les blessures de cette mort en s'exilant dans un milieu étranger. Souffrants de profonde culpabilité, elle, saute à pieds joints dans un abysse mystique, lui, tente de l'aider maladroitement en raciotinant. Pour tout ceux qui ce sont foutu de sa gueule en ce qui concerne son amusante théorie, Paul Piché vous emmerde tous en vous prouvant, hors de tout doute, que Antichrist est la répétition de Don't look now...


Et son renard bavard, le petit chaperon rouge n'en fait qu'une bouchée...

Miam

Aucun commentaire:

Publier un commentaire