jeudi 5 août 2010

La scêne de la semaine: Reflecting Skin, les soeurs creepy et la fin magistrale

Pas de spoilers ici...sinon celui qu'il est clair que le film fini mal. Mais on parle de Philip Ridley là bon, c'est pas vraiment un spoiler. De toute manière, je viens de me rendre compte que ce titre est en soit un spoiler...bon bref
Quelle grâce. Le jeune homme découvre la mort, le sexe, la trahison, la souffrance, en un seul moment d'absolu. Ce cri primal, c'est celui d'un enfant qui meurt et d'un adulte qui nait, c'est une scarification, c'est le rasoir nuageux de Bunuel qui déchire le soleil, c'est le sexe de l'enfant inondé de lumière, c'est la terre qui brûle...
Quelle grâce...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire