mardi 10 mars 2009

Notre émission du 11 mars: Enzo G. Castellari, The Big Racket et Inglorious Bastards, l'original

POUR ÉCOUTER L'ÉMISSION CLIQUER ICI:
Ça fait plus de dix ans que Tarantino macère et prépare un remake du film d'action italien Quel maledetto treno blindato (qui veut dire à peu près Ce putain de train blindé) aka G.I BRO aka Deadly Mission aka The Inglorious Bastards. Il ne faudrait pas croire qu'il se prépare à faire une simple Tarantinade de circonstance. Ce sera son plus gros film, son seul véritable film d'époque et ce sera surtout un hommage respectueux et personnel à celui qui est son maître à penser , Enzo G. Castellari. Plus que tout autre réalisateur dans la longue film liste de références du cinéphage cocaïné, Castellari est l'inspiration première, le trait d'union entre Peckinpah et lui.
Enzo a touché à tout: le Western Spag, le macaroni Combat, les films policiers musclés, le post-apocalyptique cheap et le péplum zed. Un vrai génie du divertissement.


On vous parle donc aujourd'hui de ce grand gentleman et de la version originale, avec Bo Svenson (remplacé par Brad Pitt dans le remake), Fred "I love tiny white pussy" Williamson et Peter "Doctor Strange with a 'Fro" Hooten.
On couvre également son splendide film policier THE BIG RACKET avec le très mâle Fabio Testi (c'est un nom qui évoque la sueur sous les cojones n'est-ce pas?). Une des scènes les plus longues de shoot-out final de l'histoire, pas des farces. Au menu: poursuites, karaté, explosions, viols et des italiens patibulaires. La Classe.


On nous écoute ici.
Nous avons par ailleurs déjà fait voilà deux ans une très touchante émission sur son grand western-spag, KEOMA que vous pouvez écouter ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire