lundi 2 mars 2009

Notre émission du 4 mars: l'homosexualité dans les films de genre américain des années 80

CLIQUER ICI POUR ÉCOUTER L'ÉMISSION
Notre émission sur le sujet ne prétendra pas à l'exhaustivité. Nous ne nous pencherons pas vraiment sur le thème de l'homosexualité au cinéma à proprement parler mais nous parlerons de thriller ayant comme contexte un monde et des thèmes gays tel que perçu par des réalisateurs hétéros des années 80. Elle sera en quelque sorte l'envers de celle que nous avions fait sur le Transindividu meurtrier ici.





CRUISING de William Friedkin consolide à merveille sur plusieurs angles deux autres des oeuvres du réalisateur, The Exorcist et French Connection. Le film reste peu connu. Terriblement mal reçu à sa sortie en 80, il rendit pas mal tout le monde inconfortable, homo comme hétéro. À juste titre; le film n'est pas pour tout le monde. Le mot controversé semble faible pour le décrire. Glauque à souhait, il pré date d'une bonne décennie plus d'un thriller psychologique actuel, dans son contenu comme sa forme.
C'est précisément le genre de film que l'on aime couvrir à cette émission. Plus que dans tout autre de ses films, Friedkin ne fait pas de compromis. Plusieurs éléments de CRUISING sont pervers et reste élusifs, flous. De même que le personnage de Pacino, le spectateur fait graduellement la découverte d'un monde souterrain et vicieux qu'il n'est pas prêt d'oublier de sitôt. Imaginez le public de 1980! Friedkin les attendait de pied ferme.




Wooooooooohhhhhhaaaaaa!



L'autre choix vous fera assurément sourciller: NIGHTMARE ON ELM STREET 2: FREDDY'S REVENGE. Un film dont le thème central involontaire est le refoulement de son homosexualité? Totalement. Le protagoniste ET et le film lui-même semblent refoulés. Le réalisateur et les producteurs auront beau se le nier, c'est un film d'horreur gay où Freddy s'en prend à un jeune homme qui tente de cacher sa véritable nature. Comme le jeune homme ne se permet de vivre son orientation qu'en rêve, il est la victime idéale pour Freddy Krueger. Même le poster d'origine est plein de sous-entendus. Le film partage avec CRUISING plusieurs thèmes et idées.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire