mardi 9 juin 2009

Notre émission du 10 juin: Les Freaks au cinéma, de Todd Browning à Harmony Korine

POUR ÉCOUTER L'ÉMISSION, CLIQUER ICI:
L'émission de cette semaine ne parlera pas de réalisateur freaky mais bel et bien de freak au sens "véritable" (et un tantinet dérogatoire); phénomènes de foire, gens déformés, visages tuméfiés et avec des membres en extra gratisse et tout ça. Des nains, des malformations rares te déformant la couenne que le crisse et des maladies mentales modifiant jusqu'à ton aspect physique. Politically correct is for pussy! Sans déconner, notre émission parlera de films ayant laissé la parole à ces gens terriblement importants pour la santé mentale de toute civilisation basée sur l'exploitation et le voyeurisme. Sans eux, notre société, le cinéma aussi, perdraient d'inestimables êtres humains (nous rappelant notre propre médiocrité, notre banalité effarante).
Au menu, on commence évidemment avec FREAKS de Todd Browning. Incontournable, évidemment, mais aussi un trésor sociologique et culturel. Y'a tellement de beau monde dans ce films:
Les attachants pinheads (des microcéphales). Celui de droite, c'est le célèbre Schlitze. D'ailleurs, ce n'est pas une fille. C'est un garçon qui portait une jupe parce qu'il avait la fâcheuse manie de faire déborder sa couche...
...like so.
Johnny Eck le demi garçon, grand-père informel de Warwick Davis et Kenny the kid Brother, gentleman raffiné qui a d'ailleurs battu à la nage Johnny Weismuller, champion de nage olympique et célèbre interprète de Tarzan.Les sexys siamoises Hilton. À ne pas confondre avec les deux autres osties d'épaisses, les vraies de vraies monstres.
Des nains fâchés qui ressemblent à des bébés. Mais attention: you. do. not. fuck. with. Harry Earles. Dans un film de précédent de Todd Browning THE UNHOLY THREE (1930), il avait joué auprès de Lon Chaney un gangster patibulaire et psychotique qui se déguise en bébé pour attaquer le monde. Check ça:
Brrrr. Freaky shit pas vrai?
Le prince Randian dit l'homme tronc, sorte de croisement entre Ving Rhames et un oreiller capable de rouler, allumer et fumer une cigarette avec sa bouche. Ving Rhames est à peine capable de trouver un clitoris! Moins qu'un oreiller en tout cas!
Et Rachel Dratch jouant Ben Kingsley jouant une poule!


Ensuite on vous parle de quelques autres grands rapidement, tel le grand Rondo Hatton...

...pour finalement passer au magistral GUMMO de Harmony Korine. Il est de notre avis que le film de Korine est la continuation directe d'un travail de réflexion commencer dans FREAKS, autant au niveau thématique qu'idéologique. Le cirque est maintenant au quotidien, au coeur de la dévastation, et les freaks le sont aussi moralement:
...Les filles veulent pas de sourcils...
...d'agressifs petits homosexuels en devenir veulent détruire un lapin rose muet...

...le réalisateur joue un gars se sentant si seul qu'il veut être aimé par un nain noir gai et hydrocéphale......une jolie trisomique est prostituée par son frère...

..une albinos délurée fan de Patrick Swayze vous donnerais de l'amour...
...sans oublier le héros de GUMMO, Solomon, vilain petit canard tueur de chats...
 One of us, one of us, Gooble goble Gooble goble!
En attendant, on vous laisse sur ce superbe vidéo de l'inoubliable et splendide Goddess Bunny, une grande drag queen bien droite dansant pour nous autres, les tous croches..


2 commentaires:

  1. tres bonne emission encore et mettre Korine et Browning dans le meme theme quoi de plus normal! génial

    RépondreSupprimer
  2. I got my first electronic cigarette kit at VistaVapors, and I enjoy it a lot.

    RépondreSupprimer